· 

La nouvelle route a presque cent ans...

D’Nejstross esch fascht 100 Johr alt

 Les routes aussi ont une histoire !

Une plaque de rue bilingue dans un village d’Alsace n'implique pas obligatoirement une traduction littérale du français vers l’alsacien. A Wangen, les deux versions peuvent être chargées d’Histoire et porteuses d’événements marquants à un moment donné, pour la commune et ses habitants.

 En 1924 le conseil municipal de Wangen adopte le projet de la construction d’une nouvelle route  « Nejstross » reliant la commune à la gare.

L'idée existe déjà depuis 1869, a été reprise en 1912 et n’a pas pu aboutir en raison des événements de 1914.

Après l’Armistice le conseil municipal décide la construction de la route dès que la situation financière de la commune le permettra.

Les fonds nécessaires sont réunis en 1924, le maire Georges Strohl, est chargé de l’exécution du projet.

La nouvelle route monte en pente douce de la gare de Wangen en longeant la colline du Wangenberg.

L’utilité publique du projet est incontestable.

En hiver, la descente ne présente plus le même danger et l’accès est facilité au tourisme.

Georges Strohl, maire du village  depuis 1919 et négociant en vins  a mené à bien et à terme cette construction qui lui tenait à cœur.

Il tombe gravement malade et meurt en 1938 durant son troisième mandat.

 Son fils lui succède à la tête du conseil municipal qui décide de rebaptiser la route reliant le village  à la gare « rue Georges Strohl» en hommage au 1er magistrat disparu. 

Une belle et touchante décision même si depuis 1938 dans le village il y a deux rues Strohl : la rue du Général Georges Strohl  (1839-1901) qui est la rue principale juste  après la tour et la rue Georges Strohl (1873-1938) qui est la montée vers Wangen en venant du Kronthal. Les deux rues sont scindées par la rue des vignerons.

Pour  un complément d' Histoire, le général Georges Strohl était l’oncle paternel du maire Georges Strohl.

Ces deux  quasi mêmes noms de rue dans deux voies différentes d'un même village portent quelquefois à confusion et provoquent des situations plus ou moins cocasses.

 Certains GPS font  encore tourner en rond les livreurs dans un petit village de 700 habitants . Les riverains de ces rues en savent quelque chose !

Aujourd'hui, la rue Georges Strohl a pris de l'âge, elle est presque centenaire. Sa santé, son état, son utilisation posent d'importantes questions.

Tentons de ne pas oublier que cette route possède une histoire et une âme avant de trop la bousculer....

D’Nejstross  est un lien étroit et essentiel à double sens depuis près de cent ans...

Ch.Jung

 

   Construction de la nouvelle route.

  La gare de Wangen en 1925

  Au volant Georges Strohl maire de Wangen de 1919 à 1938 avec son père Charles à ses         côtés. A l’arrière l’épouse de Georges, Ria et leur fils, Jean-Georges. ( futur maire)

 

      Maison Strohl, distillerie et négoce en vins.

      Le général Georges Strohl ( 1839-1901) dont la rue principale de Wangen porte le nom.

 

       Chevalier de la légion d’honneur en 1876, officier de la légion d’honneur en 1888 et           commandeur de la légion d’honneur en 1899.

    Noms de la rue en  français et en alsacien aujourd'hui

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Anne-Marie SPITZER (lundi, 15 juin 2020 06:28)

    Merci pour ce témoignage sur l'histoire d'un chemin que nous pratiquons si souvent, sans y penser, et qui est pourtant le premier balcon de notre village !! Cette voie montante qui nous fait retracer quotidiennement l'accès ancestral à la cité fortifiée, en haut, sur la colline... Qui nous fait tout au bout la découverte chaque jour renouvelée du site préservé de Wangen avec cette porte qui nous ouvre les bras ! La route G. STROHL, à pied, à bicyclette, en voiture, c'est une ascension !!! Et quelques parts, ça se gagne..